Référente artistique

Télécharcher un CV complet

Initiée aux Arts du cirque à l’école du Lido, puis formée professionnellement au CRAC de Lomme, Célia Guibbert choisit le spectacle comme voie professionnelle après des études supérieures d’Arts Appliqués, qui orientent fondamentalement son approche de la création comme une globalité sensorielle et sensée.
Auteure, trapéziste, danseuse, plasticienne, costumière, pédagogue puis metteuse en scène, elle développe des connexions entre univers visuels et plastiques et spectacle vivant.

Trapéziste et danseuse, elle se spécialise notamment auprès de Véro Gougat - Cie Ascendances, Frédérique Cohignac, Séverine Demoussis - Criolaine circus, Tao Maury- Cie Essences Y Elles... Elle axe sa recherche sur la mise en place d'une écriture corporelle sensible, explorant particulièrement la danse aérienne au ras du sol, avec le trapèze "triangle"(pendulaire), les principes de staffs et de danse voltige.

Co-fondatrice de la Cie Les Fées Railleuses en 2003 avec Céline Valette, elle développe son approche plastique du spectacle dans leur première création Entredits, et dans le développement de l'identité visuelle de la Cie. Elle crée le son et lumière acrobatique Voyage à Quai en collaboration avec Le Vent du Riatt en 2008, et quittera la Cie en 2011.

En 2011, elle fonde la Cie La Bicaudale afin d'approfondir cette démarche, et monte avec Stéphanie Constantin et Armelle Pioline le double projet spectacle et album jeunesse Mia, l'enfant mer. En 2015, elle crée avec Gwenaëlle Roué ToiIci & MoiLà, mêlant cirque et textile, pour la petite enfance.

Dès 2006, elle se rapproche de Jérémie Davienne, fondateur de la Cie Le Vent du Riatt, et y poursuit le travail de métissage entre création vivante et création plastique : en tant qu' assisante artstique : co-écriture, co-mise en scène, création de costumes, création de l'identité visuelle de la Cie, et comédienne/acrobate.

Regard extérieur ponctuel sur les travaux des étudiants de la classe professionnelle du CRAC de Lomme. Co-metteuse en scène avec Marion Belot du spectacle Festin (2016)/Collectif Errances, danse et marionnettes.

Elle est également interprète pour Le Prato (Opéra-bouffe Circus, Deûles d'amour), le Cirque On Off (Merveilles au pays des Alices), La Cie Méli-Mélo, l'Opéra de Lille (La Travaiatta/ Irina Brook), la Cie Ascendances (3 bémols en suspens ) et La Manivelle Théatre (3 pas dehors)

Plasticienne, graphiste, illustratrice ou « croqueuse », elle expose ses travaux en lien avec le corps et les arts de la scène : accueil sensoriel d'Entredits, projections de Voyage à quai, planches de l'album Mia, l'enfant mer, mais aussi festivals, galeries...
En 2012, Abdellatif Kéchiche utilise ses travaux plastiques et lui commande des peintures pour le film La vie d'Adèle/Quat' sous films production.
En 2013, elle crée l'album jeunesse illustré Mia, l'enfant mer, format livre et format CD.
En 2015, elle crée les illustrations de la séquence animée Les cailloux d'Elise, avec la Cie dans l'abre et le Planétarium de Villeneuve d'Ascq.
Elle réalise les supports de communication de différentes compagnies de spectacle vivant (Les Fées Railleuses 2003-2009, La Bicaudale, Le Vent du Riatt, Le Prato, La Licorne Théâtre, La Manivelle Théâtre, Cie La Plaine de Joie...).

Costumière et décoratrice, elle développe ces autres facettes de sa formation initiale via la création textile auprès de La Cie Le Vent du Riatt, Comme la Lune, Cie La Belle Histoire, la Comédie de Béthune, Ascendances...

Pédagogue, Célia intervient depuis 2005 sur des ateliers, cours, stages ou Formations de Formateur BIAC et BPJEPS. Elle y développe une approche sensible de l'agrès, support de mouvement et d'expression.

photos NJ, Sabine Charlot, La Voix du Nord